samedi 13 mars 2010

Éditions modernes du Tarot Parisien Anonyme

On sait peu de choses de ce magnifique Tarot qui nous arrive dans toute sa complétude au moins du XVIIe siècle, dont il pourrait bien être l'un des plus anciens exemplaires, et qui est sans doute le plus ancien Tarot complet encore conservé à ce jour. Classé par Thierry Depaulis(1) dans les Tarots de fantaisie, il présente une séquence des atouts tout ce qu'il y a de plus "canonique" par rapport aux Tarots dits de Marseille, et témoigne d'influences italiennes pour les légendes des cartes mais espagnoles pour la représentation des cartes numérales, influences partagées avec certains jeux du Oberdeutscher Stecher (le Maître de la Haute Allemagne) au XVe siècle.


Aujourd'hui, on peut - avec de la chance - en trouver un des deux fac-similés. Le premier a été édité par André Dimanche et fabriqué par Grimaud aux alentours de 1984, le second ensuite édité par Profutur et fabriqué par Carbonnel.

Voici un petit comparatif de ces deux éditions, qui permettront de les identifier facilement.
Premier point la boîte, dans l'illustration en début de cet article et dans les photographies qui suivent, à gauche la version Dimanche ornée de la carte "Le Monde", à droite la version Profutur avec "Le Soleil".


Comme on peut le voir en regardant simplement les boîtes, l'édition Profutur semble dérivée de l'édition Dimanche, avec moins de soin dans la mise en page, et en recouvrant par de gros pavé blanc l'ancien texte. Elle n'a pas non plus le liseret doré qui fait cartouche autour du texte de l'édition Dimanche.

La boîte de l'édition Profutur est légérement plus haute et large mais moins profonde que celle de l'édition Dimanche, on va voir pourquoi.

La taille des cartes de l'édition Profutur (toujours à droite) dépasse d'un peu moins d'1,5mm en hauteur celle des cartes de l'édition Dimanche (toujours à gauche). Le dessin des cartes lui même fait environ 1mm de plus en hauteur.
Les cartes Profutur présentent un vernis épais et très brillant qui a tendance à accrocher, alors que celui des cartes Dimanche est plus mat - et glisse mieux.
Un détail qui ne se voit pas en photo, c'est la qualité du carton, bien rigide et plus épais d'une couche au moins dans la version Dimanche, (trop) souple et plus fin dans la version Profutur.

La qualité des reproductions n'est pas la même non plus. On peut voir à droite que les images Profutur présentent beaucoup plus de grain, alors que dans la version Dimanche les aplats sont plus homogènes ; dans les deux cas on  peut discerner les coups de pinceaux ou de brosse de la coloration pour certaines couleurs. Comme dans d'autres fac-similés de cartes anciennes, ce sont les rouges vifs qui sont les plus vagues.


Quand on s'attarde sur les dos, on se demande pourquoi la version Profutur a fait ce choix d'un fond rosé imprimé de bleu quand la version Dimanche a un fond blanc cassé imprimé de gris. Les deux versions reprennent heureusement le motif d'origine (identique à celui qui orne également les dos des Tarots de Noblet, Viéville et Rolichon au moins).
En outre les dos de la version Profutur présentent des variations importantes de chromie d'une carte à l'autre.
Le livret est plus épais dans la version Dimanche et pour cause : il contient bien plus de pages avec un texte de Thierry Depaulis, la version Profutur ne gardant que la partie "cartomancie" du texte commune aux deux livrets.

Pour résumer et comme on l'aura compris, la version Dimanche est de bien meilleure qualité. Cela n'empêche que trouver l'une ou l'autre édition sera en tous les cas une aubaine pour l'amateur de Tarots ou le collectionneur de cartes.

(1) dans l'indispensable et incontournable Tarot, jeu et magie, Bibliothèque Nationale, 1984

1 commentaire:

Debra a dit…

Hello Bertrand! Thank you for comparing these two editions of the Tarot de Paris. I have la version Profutur.

Regards,
Debra (from the Tarot History forum)